I certify that I am of legal drinking age in my country of residence. No / I am not
Le plus court chemin vers le goût
La Région Du goût La Région Auvergne-Rhône-Alpes

De tout temps, les abeilles ont été choyées pour leur miel mais également pour leur cire. D’une simple activité de cueillette, l’apiculture s’est rationalisée et est même devenue un métier à part entière.

L’abeille donne le goût des paysages ! En effet, chaque miel est différent selon les plantes butinées. Ainsi, la diversité des paysages d’Auvergne-Rhône-Alpes, de la Drôme provençale avec ses champs de lavandes aux fleurs des Alpes ou des volcans d’Auvergne, des châtaigniers d’Ardèche aux sapins des Monts du Massif central, permet la production d’une large palette de miels aux étonnantes saveurs. Pour exploiter ces richesses naturelles, les apiculteurs déplacent leurs ruches au gré des floraisons du printemps à l’automne : c’est ce que l’on appelle la transhumance.

Avec ses 11 644 possesseurs de ruches, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la première région apicole de France (en nombre d’apiculteurs). Que ce soit les apiculteurs professionnels qui gèrent plus de 200 ruches ou les apiculteurs familiaux qui possèdent une dizaine de ruches, tous partagent la même passion pour l’abeille.

Pour en vivre, l’apiculteur exerce plusieurs métiers : celui d’éleveur, celui de botaniste, celui de vendeur avec pour chacun un profond respect pour la nature. Des formations existent en Auvergne-Rhône-Alpes pour découvrir la vie d’une ruche ou bien pour en faire son métier : Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole.

L’apiculteur peut également louer ses ruches à des agriculteurs afin que les abeilles pollinisent correctement leurs cultures (fruits, maraîchage, semences…). Une étude mondiale a permis d’identifier que 35 % de la production mondiale de nourriture est directement dépendante des pollinisateurs.

Une ruche peut contenir de 30 000 à 50 000 abeilles, voire même plus ! Chaque abeille butine dans un rayon de 3 km autour de la ruche et en se déplaçant de fleur en fleur, elles permettent le transport de pollen et ainsi assurent leur fécondation. Ainsi, pour un grand nombre de plantes, s’il n’y avait pas les abeilles, il n’y aurait plus de fruits !

L’apiculture régionale produit près de 1 852 tonnes de miel, soit 14% du miel français.

La production de miel, même si elle reste l’activité principale, peut également s’accompagner d’une production de gelée royale, de pollen, de propolis, de cire…

La diversité des paysages d’Auvergne-Rhône-Alpes permet l’expression d’une multitude de saveurs “grandeur nature” : le miel d’acacia blond et doux, le miel de montagne fruité, le miel de châtaignier brun et corsé, le miel de lavande tellement typique…

Votre miel : sachez d’où il vient ! C’est une obligation que doivent respecter tous les vendeurs de miel : sur l’étiquette de votre pot de miel, le pays de production doit être mentionné. Mais certains apiculteurs sont plus précis en indiquant la vallée ou le massif où ont été placées leurs ruches.

Suivez la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur :